2011/05/29

Nouveautés vintage

Avez-vous noté l'absurde contradiction de ce titre ô combien ingénieux ? hein ? hein ?

Il y a quelques temps (avant que Blogger ne se mette à me faire des cacas nerveux si j'essayais de me connecter sous Google-chrome (mais sous Google-vieux ça marche du feu de dieu, allez comprendre)) donc il y a quelque temps, j'avais envie de faire des broderies art nouveau pour lancer une nouvelle catégorie d'articles dans ma boutique, à base d'objets uniques et ébouriffants.

J'avais résolu, à ce moment-là, de renouveler à Cherbourg les merveilles de l'Egypte (ah non pardon, ça c'est pas moi, c'est Napoléon). Ce que j'avais résolu moi, c'était de créer des objets inspirés de l'esthétique art nouveau parce que je trouve ça vraiment beau. C'était sans compter sur ma curiosité, qui m'entraina ici, un site absolument fabuleux, où j'ai trouvé des modèles de broderie "vintage" dont le plus ancien, si je ne me trompe-je, date de 1854.

Eh bah non c'est pas celui-là, je t'ai bien eu hein ?

Alors peut-être que ça ne fait frissonner que moi, les modèles de broderie de 1854, mais je trouve ça tellement super cool que j'ai aussitôt entamé une besace brodée d'un entrelac de branches et de fleurs absolument gniaahh. Bon en fait je ne devrais pas en parler parce que ce que j'ai fait jusqu'à présent me plait tellement que je ne sais pas si je vais la vendre (elle finira peut-être directement dans la penderie sans passer par la case départ ni toucher les 20 000 (réflexion de vieille : toucher les 20 000, ça date de quand le Monopoly était en francs...)) Bon allez si, parce que si je garde tout pour moi, c'est pas drôle (pis c'est pas comme ça qu'on va pouvoir se payer un ranch au Texas...).


J'ai donc trouvé environ 1 300 000 modèles, dont le plus récent doit dater des années 50 je pense, et je serai donc bien occupée, vu qu'il me faudra environ 346 ans et trois mois pour tout broder. Hmmm n'ai plutôt intérêt à forcer sur les fruits rouges et le thé vert, moi.

E.

ps : et bonne fête à toutes les mômans, bien sûr !

2011/05/27

Blogs pros ou publi-reportages ?

Tiens au fait, j'ai retrouvé mon cerveau (je l'avais laissé dans mon autre sac à main).

Aujourd'hui, un petit billet d'humeur (une fois n'est pas coutume), au sujet des "blogs professionnels". Je suis sure qu'il doit y avoir quelque part une sorte de code d'honneur comme quoi on ne se tape pas dessus entre bloggeurs, mais là, excusez-moi, ça n'a plus rien de blogs !

Quand on voit les plus connus, qui ne font plus QUE des messages subventionnés (faut bien mettre du beurre dans son clavier, surtout quand on a lâché son boulot et qu'on ne se consacre plus qu'à ça), c'est quoi en fait ce qu'on lit ? de la pub, rien de plus ! un peu comme ces "publi-reportages" qu'on lit dans certains magazines ! Alors certains ou certaines ne s'en cachent pas et clament tout haut quand ils en font, mais ça ne plait pas beaucoup aux annonceurs (tu m'étonnes John). 

Ca ne me dérange pas quand c'est clairement annoncé, vaguement honnête et objectif et surtout TRES occasionnel. Ca me dérange davantage quand le blog tout entier n'a plus de vrai contenu et qu'on n'y trouve plus un seul article qui n'a pas été payé par Tartempion & fils. 


La pub je sais ce que c'est, je suis diplômée avec. En plus de ça, j'en ai une en 4x3 sur le mur de ma maison, j'en trouve dans ma boite aux lettre, ma télé, mon ordi, mes stylos, mon calendrier, et sur à peu près toutes les surfaces possibles et imaginables. Je sais bien que c'est une aubaine pour les bloggeurs, on les paie pour un billet, on leur offre des cadeaux, on les couvre de miel pour mieux les attraper, et ils se mettent à écrire : "J'ai testé la crème hydratante Bidule de chez Schtroumpf, elle est formidable, achetez-en beaucoup beaucoup ! elle soigne aussi les furoncles et fait revenir l'être aimé !"

A ce rythme-là, dans quelques années vous ferez de la pub pour des yaourts (ah ça existe déjà ?).

E.$

ps : marrant, le $ après ma signature est une ripouille de mon doigt sur le clavier... Un genre de lapsus révélateur digital... Tiens je le laisse pour la peine.

2011/05/24

Roman photo

Bon, je vous laisse jouer un petit moment, j'ai un autre problème autrement plus important à régler :

Un soir, sur un écran d'ordinateur...
- Chérie ! Regarde sur Fesse Bouc,
jeudi on est invités à une soirée américaine au QG à Cherbourg !
- Youpi ! 

- Mais qu'est-ce que je vais me mettre ?
- On s'en fout, moi de toute façon, je finis
à poil, euh en tenue de foot us !
[Notez que je n'ai pas de bonhomme habillé normalement, j'ai donc pris un pompier, parce qu'un roman photo, c'est fait aussi pour rêver.... De plus, ils ne font pas le Duplo foot us, c'est un scandale, je m'en vais me plaindre à mon chien.]

- Bon chéri, j'ai trouvé ce que j'allais mettre, tu vois, je vais
mettre mon petit haut rose avec un col tout mou
(chéri, t'es là ?) mais il me reste une question :
quelle chaussures  je vais mettre avec ? (chéri ? youhou ?)
[nan parce que bon voilà : les bleues vont aller bien mieux avec mon petit haut rose avec un col tout mou, seulement elles sont moins confortables que les marrons (qui ont pourtant un cm de talon de plus), mais les marrons iront moins bien avec mon petit haut rose avec un col tout mou, ça c'est sûr, d'autant que j'ai le même en gris argent, et que là pour le coup, les bleues vont su-per bien avec, voyez, mais oui mais le problème c'est que je ne veux pas non plus me tordre la cheville avec des chaussures inconfortables, sachant qu'on va d'abord manger je-ne-sais-où et qu'il faudra marcher (MARCHER !!) entre le resto et la boite, ce qui fait qu'il vaudrait mieux que je prenne les chaussures marrons (donc du coup, pas la peine de retrouver mon petit haut gris argent avec un col tout mou vu que rose ou argent on s'en fout, ça va pas top avec le marron). Bon c'est sûr qu'elles sont plus confortables (mais moins jolies), mais d'un autre côté, une soirée spring break (à base de verres de liquides plus ou moins alcoolisés portés par des gens plus ou moins alcoolisés aussi et tout à fait susceptibles de renverser le contenu des verres sus-mentionnés sur mes pieds) avec des chaussures en daim, ça craint du boudin. D'autant plus que je n'ai plus d'imperméabilisant pour daim. Je pourrais en racheter, c'est sûr, d'autant qu'on va faire les courses ce soir pour mon p'tit loulou qui va au zoo demain et qui aura besoin d'un déjeuner. Je peux donc imperméabiliser mes chaussures si (et seulement si) j'achète de l'imperméabilisant pour daim ce soir, même si je pense que l'imperméabilisant ne protège pas de TOUT. Faut que j'y pense, donc. Faut que je le note sur la liste, donc. Ayè. Bon, ok, j'aurai donc de quoi vaguement protéger mes chaussures en daim de la soirée, elles sont plus confortables, c'est vrai, mais... bah oui mais elles sont plus moches. Enfin quand je dis moches... nan elles sont pas moches, c'est juste qu'elles vont moins bien avec mon petit haut rose avec un col tout mou. Alors je pourrais retourner (encore) ma garde robe pour trouver un autre truc à me mettre et qui irait avec mes chaussures marrons, mais d'un autre côté, mon petit haut rose avec un col tout mou est juste PARFAIT pour ce genre de soirées... voyez ?]


Bon et sinon comment je me maquille ?
E.

2011/05/23

En attendant la suite

Rions z'un peu avec un p'tit quizz médical :


Voici dans le désordre des noms de ville, des noms d’hôpitaux et d'acteurs principaux. Sauras-tu retrouver les séries TV qui se rattachent à tout ça (et tout remettre dans l'ordre) ?




Allons-y :


1: Sacred Heart Hospital
2 : Princeton Plainsboro
3 : All Saints Hospital
4 : Raymond Poincarré
5 : Cook County
6 : Seattle Grace Hospital


a : New York
b : Californie
c : Paris
d : Chicago
e : Seattle
f : Princeton


A : Sophie Mounicot
B : Ellen Pompeo
C : Zach Braff
D : Edie Falco
E : Robert Sean Leonard
F : Noah Wyle


Un petit cadeau pour les gagnants !


E.


ps : on ne triche pas, je ne publierai pas vos réponses tout de suite !!

2011/05/20

Tuto pour un jupon

Je vous ai parlé de ma tenue écossaise, voici comment je m'y suis prise pour faire le jupon :

Oui je sais qu'il n'est toujours pas repassé


Difficulté : -273

Ingrédients :
- Environ 250cm de lin (en 150cm de large). On peut utiliser du coton mélangé, ou même du coton normal, en fait on peut bien utiliser tout ce qu'on veut.

- Un élastique pour la taille

- Du fil

- Deux épingles à nourrice

Etape 1 : couper le surplus

Comme rares sont celles qui ont 150cm de jambes, mesurez la hauteur nécessaire et coupez ce qui est en trop. Pensez à garder de quoi faire l'ourlet du bas et gardez une petite dizaines de cm en haut pour la ceinture.

Etape 2 : coudre les bords

Pliez votre tissu en deux dans le sens de la hauteur et cousez les deux bords ensemble, endroit sur endroit.

Etape 3 : faire les ourlets et la ceinture

Cousez l'ourlet du bas de votre jupon, puis rabattez le tissu du haut pour former la ceinture : formez un ourlet un peu plus large que votre élastique et cousez-le au ras, en laissant un "trou" près de la couture du dos : vous y passerez votre élastique.

Etape 4 : passer l'élastique dans la taille

Coupez l'élastique en rapport avec votre tour de taille. Accrochez une épingle à nourrice sur un bout et passez-le dans la taille de votre jupon. Accrochez l'autre bout de l'élastique au jupon, pour qu'il ne rentre pas à l'intérieur. Faites le tour de la ceinture et ressortez l'élastique. Assurez-vous qu'il n'a pas vrillé dans la ceinture, puis cousez ensemble les deux bouts de l'élastique.

Etape 5 : finir de coudre la ceinture

Bon ben oui, finissez de coudre votre ceinture, c'est marqué dans le titre...

Etape 6 : étonnez tous vos amis

Bon alors d'abord faut les appeler et convenir d'un rendez-vous, par exemple chez vous, vous leur dites que vous avez un truc super à leur montrer, puis ensuite vous leur faites des petits fours parce que bon une fois qu'ils auront vu votre jupon, ils auront faim tellement ils seront estomaqués, et puis si vous vous sentez, invitez-les à rester manger, enfin après ça dépend du nombre d'amis que vous avez invité, ça dépend de vous quoi, et aussi du nombre d'amis que vous avez, non parce que si vous n'avez que deux amis, bon ben déjà c'est pas de chance, mais ça pourra plutôt bien se goupiller, à moins que vous ne soyiez super radine, ce qui expliquerait que vous n'avez pas beaucoup d'amis dans un sens, et là du coup, vous pouvez toujours les mettre dehors une fois qu'ils ont vu votre jupon, mais c'est pas comme ça que vous garderez vos amis, moi je vous le dis, nan parce que sinon mettons que vous soyez quelqu'un de vachement populaire, ça peut vite mal tourner si vous invitez vraiment touuuus vos amis, voyez, enfin bon moi ce que j'en dis...


E.

2011/05/18

Scottish Gordon Dress dress

(non non y'a pas de doublon dans le titre)

J'avais promis de vous parler de ma tenue écossaise :

Alors pour réexpliquer un peu le tout (pour les feignasses qui n'auraient pas lu TOUS mes anciens posts avec amour et dévotion), je fais partie de l'association Normandie Kilts, et à ce titre, je suis en train de me confectionner une robe inspirée des robes anciennes écossaises.

Quelques unes de mes inspirations :


Sur cette gravure, on voit bien comment le tartan était porté : pris dans la ceinture, puis accroché aux épaules par des fibules (des broches). Je me suis inspirée de son jupon pour broder le mien :

Oui je sais qu'il n'est pas repassé...

Normalement, il y a un surjupon (comme on peut le voir sur la gravure), mais la première fois que je porterai cette robe officiellement ça sera en plein mois d'août, alors bon...



Pour le bustier, j'ai récupéré un patron Prima des années 90 (merci maman de ne pas jeter tes vieux patrons !), j'ai changé un peu le col, le bas et j'ai remplacé les boutons par un laçage et...

Tadaaaa !

Quand je l'essaie, je me rend compte que c'est super chiant à lacer tout seul, et je comprend déjà mieux pourquoi celles que je prenais pour des gourdasses avaient besoin de quelqu'un pour s'habiller si elles avaient à enfiler un truc pareil tous les matin. Respect les filles.

Si nan mais j'en ai un de fer à repasser hein,
c'est juste que ma tunique était mal pliée sur mon étagère...


Sous le bustier, je porterai cette très jolie tunique en lin, trouvée chez La Redoute (décidément, on y trouve de tout : des accessoires années 80, des tuniques médiévales...). Malheureusement, on n'en verra presque rien, les manches et un bout de col, c'est tout. On ne verra même pas la joli dentelle qui fait tout l'intérêt de cette tunique... (tiens maintenant que je l'ai ressortie, je crois bien que je vais la repasser et la mettre cet été...).



Je vous ai déjà parlé des manchons il n'y a pas longtemps, eh bien ils seront inspirés de ceux de cette demoiselle, avec le même tissu que le bustier et ma si jolie dentelle aux poignets (gniii). 


J'ai également trouvé ces deux accessoires : une grosse ceinture à croix celtique, et ce bracelet, que j'ai trouvé sur La Redoute lui aussi, reçu pas plus tard qu'avant hier (chuis une bonne cliente décidément), malheureusement, je viens de me rendre compte que la ceinture est couleur argent et que le bracelet est couleur or (oui je sais c'est vraiment trop horrible). Je viens également de me dire que je ne pourrai pas porter de bracelet, vu que j'ai des manchons... du coup... ça règle mon problème : je garde le bracelet pour porter avec ma tunique cet été. Aaaah je respire mieux. (c'est fou comme on se fait de souci... pfiou)

Gordon dress


Je garde évidemment le plus important pour la fin : le tartan ! Un vrai de vrai, qui appartient à une famille haut-normande partie vivre en Ecosse y'a belle lurette (d'après mes sources). Alors ouiiiii j'aurais pu prendre un tartan Normand (y'en a deux : un rouge et un bleu) mais comme il est porté en plaid et non pas plié, j'avais peur que ça ne soit pas joli : le rouge, déjà c'est un peu agressif, (normal, ça représente la guerre), et puis le bleu me paraissait avoir un dessin trop simple pour être porté en plaid, j'avais peur qu'on s'ennuie en regardant mes fesses (comble de l'horreur) alors du coup j'en ai pris un qui avait un tant soit peu de relation avec la Normandie du haut, d'où qu'c'est que j'viens, et dont le dessin est assez complexe, et pis voilà (et puis le vert va mieux avec mes yeux).


Normandie réunifiée

Northmen


Devinez quel élément je vais recycler pour ma tenue des années 80 ??

E.

2011/05/17

Blonditude

Petite, j'étais TRES naïve.


Je confondais Dublin et Berlin, je croyais qu'Annecy était en Gironde (ou l'inverse), je confondais la Bourgogne et la Dordogne, et je pensais que l'Union Soviétique était le nom d'un orchestre avec des costumes rouges. Je confondais aussi Montpellier et Montivilliers (les résidents proches du Havre comprendront), ça me mettait dans des situations étranges parce que mes copines ne voulaient pas me croire quand je leur disais que j'irai au lycée tous les matins en car à Montpellier...

Je croyais aussi que les serviettes hygiénique étaient des sortes de serviettes de toilette vachement pratique pour se sécher parce qu'elle absorbaient l'eau super vite (vous avez remarqué que les règles des pubs sont toujours bleues ?), je ne comprenais pas pourquoi ma mère ne nous en achetait pas... Je croyais que les dentifrices qui rafraîchissent l'haleine servaient à laver les pull pour les rendre plus frais... Je pensais que les gens qui travaillent dans les pubs étaient payés avec les produits qu'ils promouvaient (rêvant secrètement de faire de la pub pour Haribo, Kinder ou Orangina)...

Aujourd'hui ça va mieux, mais je me suis donné les moyens de mieux comprendre le monde :


nan parce que je suis vachement
blonde quand même à la base...


Avec mon âme de scientifique, j'ai testé le dentifrice sur un pull (ça tâche, c'est nul... mais c'est un peu plus frais c'est vrai), j'ai cherché une étiquette de composition sur les serviettes de toilette de la maison, sans comprendre (puis un beau matin, tout s'est éclairé). Je suis ensuite allée au lycée, pour me rendre compte que c'était pas si loin de chez moi (à peine 20 minutes en car). J'ai suivi un cursus universitaire dans la pub,  histoire de comprendre comment étaient rémunérés les acteurs (déception) et enfin, contre toute attente, j'ai épousé un Bourguignon. J'ai donc pu rapidement situer cette contrée sur une carte (contrairement à la Dordogne, bien que je sache que c'est vaguement en bas à gauche), et il m'a vite fait voir du pays, pour pallier à mon manque évident de connaissances, en m'emmenant en voyage de noces en Irlande. Je n'ai toujours pas vu Annecy, mais maintenant je sais où c'est. 


Enfin ce qui est sûr, c'est qu'un jour, quand on sera riches, on ira à Moscou pour voir l'orchestre.

E.

2011/05/15

Mon amour de dentelle

En allant chercher mon tissu bleu superman, je suis tombée sur cette magnifique, que dis-je, sublimissime petite dentelle :


Avouez qu'il aurait été totalement irresponsable de la laisser en plan tellement je l'aime ! (mwoua mwoua bisous bisous)

Je vais m'en servir pour ma tenue écossaise pour faire les manchons :

Comme ceux de cette jeune fille

Oui enfin sauf que les miens seront tellement plus fabuleux parce que j'ai une dentelle tellement plus fabuleuse... Hiiiiihiii mouahaha...

(Ahem)

Des nouvelles bientôt, là j'ai un tout p'tit peu de boulot à finir quand même et puis il faut encore que je m'occupe de ma jupette de superman... 

To be continued, donc.

E.

2011/05/14

Tous des ingrats

Ce matin au lever : 
Junior : nan je veux pas de toi, je veux mon papa !
moi : ben c'est pas papa, c'est moi, allez debout !
Junior : NAAAAAAN ! pas toi, PAPA !
moi (qui me croit trop forte) : bon alors je m'en vais ?
Junior : oui tu t'en vas.
moi (intérieurement) : bouhouhou.
Du coup, aujourd'hui, je boude.

Super scoubidou

Ca y est, j'ai trouvé comment je vais me déguiser pour la soirée années 80... Bon je ne vais pas tout divulguer (ben et mon effet de surprise ?), mais voilà un peu mes inspirations :



En même temps si vous devinez comment je serai déguisée avec tout ça, vous êtes trop trop balèzes... Disons qu'il y aura du jaune, du rose violine, du vert pomme, du noir et du bleu superman (que je suis allée chercher ce matin chez ma copine du tissu).

J'ai même pu recycler un bout de costume médiéval écossais (eh ouais) et les deux trucs que je ne fabrique pas moi-même m'ont coûté à peine 6 euros en tout (La Redoute, je t'aime).

J'ai fait un petit détour par ma boite à perles (aussi appelée Grand Foutoir) d'où j'ai ressorti toutes mes horreurs Fimo et quelques perles en bois improbables qui, finalement, font très années 80. Je me suis même remise avec grand plaisir aux scoubidous (celui-là pour un bracelet)... 


Dans un prochain post : Les aventures de la cape de superman aux prises avec la machine à coudre infernale du docteur E.

E.

ps : mouhahaha mouhahaha mouhahaha !!

2011/05/12

Work in progress

Je me rends compte que je suis VRAIMENT occupée quand la télé est toujours allumée à 9h30 avec Mickey dessus...

E.

2011/05/11

La boum...

Et voilà, à peine un mois après la soirée disco (voir le sujet sur mon maquillage bleu turquoise), nous voilà invités à une soirée années 80... 


J'attend avec impatience l'invitation pour une soirée années 2000, parce que franchement j'ai déjà eu du mal à convaincre Chéri d'Amour de se déguiser en Travolta-velours-bleu-schtroumpf-à-bords-zèbre, et à faire porter la combinaison-argentée-à-fausses-manches-et-faux-col à Junior (tous deux se sont accordés pour me dire que c'était "pas belle"), et là, PAF, faut tout recommencer.


Bon au moins, j'aurais pas à déguiser Junior une seconde fois (entre le kilt et la combi de velours argent, ça faisait déjà beaucoup, alors si en plus je le déguise en Georges Mickaël...)

Reste à rassembler des idées, des inspirations, je trouverai surement des choses sympas (si ça se trouve je pourrai même recycler ma robe bleu turquoise...)

E.

2011/05/10

Savon d'Alep

Voilà, J'ai acheté du savon d'Alep parce que Junior avait des petits croûtes desséchées autour de la bouche (un peu beurk quand même) et que je savais que c'était bien pour les peaux desséchées (pis en plus c'est marqué sur la boite). Bon, j'admet que ça ne sent pas très bon, et que souvent ça ressemble à un vieux morceau de fromage...

On le trouve cependant dans des formes un poil plus engageantes (savon liquide type pousse-mousse for example), qui ne sent toujours pas bon, qui donne l'impression de se laver les mains à l'huile d'olive, MAIS qui a enlevé les croûtes pas glop de mon titi, et qui me permet d'économiser sur la crème pour les mains. 

Voui voui, depuis que je me lave les mains avec, je n'ai (presque) plus de petites peaux sur le coin des ongles, je n'ai plus l'impression que mes ongles vont se décoller si je tends trop les doigts, bref, je suis devenue méga-cool des mains, et ça c'était pas gagné. 

Du coup, plus besoin de me les tartiner de crèmes à l'huile de ci et au beurre de mi, ce qui fait que non seulement je peux crâner et remettre du vernis, je ne fais plus de traces de doigt sur mon clavier (avouez que CA, c'est cool), mais surtout (SURTOUT) je n'ai plus besoin d'attendre un quart d'heure avant de me remettre à broder (bicoze que quand on a les mains toutes grasses, les aiguilles glissent...). Gain de temps, économie, moi je dis...

Le savon d'Alep, c'est bien
(ça se voit que j'ai fait des études de com, non ?)

E.

Ma vie, mon oeuvre (surtout mon oeuvre)

J'aimerai bien savoir dessiner... 


Parfois une idée saugrenue m'arrive, et j'aimerais bien pouvoir la dessiner, histoire de faire rigoler les potos (mouarf mouarf)...


Ben oui, mais quand j'essaie de dessiner, ça donne ça :



Et encore, je m'y suis reprise à plusieurs fois pour que ça ait l'air humain...


C'est trop z'injuste, mon grand père savait dessiner, ma mère sait dessiner, ça devrait être génétique ce genre de choses !!

D'un autre côté, si je savais dessiner, je me mettrais surement à faire un blog de dessin, et comme y'en a plein qui font ça bien mieux que moi...








Et pis tout plein d'autres, je vais pas TOUT vous  marquer non plus hein...

E.

2011/05/09

Art nouveau

J'adore l'art nouveau. 


Tant en joaillerie, affiches, objets, meubles qu'en architecture, je trouve que ça donne un raffinement désuet et un air à la fois irréel et tragique à tout ce à quoi on l'applique...



J'adore les courbes et les idées folles qui sortent des cadres définis comme sur cette porte fabuleuse !


Les gros pois de ce fauteuil sont finalement très actuels... J'adorerais avoir ce genre de meubles chez moi...


Voilà en fait, quand je serai riche, ça ressemblera à ça chez moi (ahem, oui enfin suffisamment riche pour convaincre mon chéri...)


Là, ce sera le hall de ma gare privée (oui, j'aurai un train à moi, comme dans les mystères de l'ouest, enfin quoi, je serai tellement riche...)


Là ce sera l'escalier qui mène à la salle de bain, en toute simplicité... j'adore cette voûte !


Même les entrées de métro parisien sont magnifiques ! C'est ce qui fait le charme désuet de la capitale...


Je vais donc entamer une série de broderies sur ce thème. On va dire que ça sera la collection 2011 sur le thème "art nouveau" (du moins jusqu'à ce que j'en aie marre et que je passe à autre chose :)

Ca faisait longtemps que j'avais envie d'ouvrir une rubrique "artistique" dans ma boutique, avec des objets uniques brodés, et ne pas faire seulement des commandes personnalisées. Eh bien voilà, je commence avec un premier tableau art nouveau. Des photos dès que j'ai fini, promis !

E.

2011/05/08

Logique enfantine...

Visite dans une boutique cadeau : Junior veut voir la boule à neige avec un petit poisson dedans...

"Oh de la neige ! oh mais il doit avoir froid le poisson..."

E.

Le risotto à toutes les sauces

J'adore les trucs interchangeables : on garde une même base, et on change juste un truc, ça nous donne une infinité d'autres trucs... C'est pas clair ? Voyez ce que je fais avec mes risottos :

Les ingrédients : 

- du riz à risotto (compter un verre type verre à nutella pour deux personnes)
- une petite brique de soupe : c'est elle qui va déterminer à quoi sera votre risotto, soyez créatif ! (une grosse si vous faites un gros risotto !)
- un bouillon-cube (idéalement, un qui va avec votre soupe, mais les trucs genre Kub Or conviennent bien à tout.)
-  environ 20cl de vin blanc (ou pas, c'est pas obligatoire, faut surtout que ça aille avec la soupe que vous avez choisi)
- de l'huile
- d'autres trucs (par exemple : vous avez choisi une bisque de homard pour faire votre risotto, pourquoi ne pas y ajouter des noix de st Jacques, ou des petites crevettes, ou des poireaux, des patates, de la confiture, enfin ce que vous voulez, c'est votre risotto après tout !)


Comment faire : 

Avant tout : le risotto, c'est pas compliqué, mais par contre, on ne peut pas le lancer et aller se faire les ongles à côté, il faut être devant tout le temps. Ceci dit, ça prend tout juste une vingtaine de minutes, vous n'allez pas me dire que vous n'avez même pas vingt minutes pour cuisiner (eh oh, vous venez de passer combien de temps devant votre pc là ?) 

Donc : dans une petite casserole, mettre environ un litre d'eau et un bouillon-cube, que vous portez à ébullition pour dissoudre le cube, puis vous éteignez le feu. Prévoyez une louche  à portée de la main. 

Dans une grosse casserole, faire revenir le riz à risotto dans de l'huile (généralement, je fais en sorte de couvrir tout juste le fond avec l'huile). 

Quand le riz devient transparent (ou roux, il y a des riz traîtres qui ne deviennent pas transparent, et du coup, ça crame un peu, mais pas de panique, c'est bon quand même (enfin dans une certaine mesure, faut pas non plus que ça crame trop)), y verser un liquide.  Soit le vin blanc, ou alors 3-4 louches de bouillon, le tout c'est que ça baigne un peu. Si on a mis du vin blanc, on attend un peu que l'alcool s'évapore pour baisser le feu, sinon, on mélange bien pour que ça ne colle pas au fond et on baisse le feu immédiatement. Feu moyen à petit, il faut que ça bubulle légèrement.

On ajoute la brique de soupe et on continue à remuer doucement pour que ça n'attache pas dans le fond. Quand ça recommence à bubuller et que ça devient moins liquide (c'est que le riz commence à absorber la soupe et à cuire), on ajoute de temps en temps une louche de bouillon pour "mouiller" tout ça. L'idée, c'est que l'aspect final soit assez onctueux (et que le riz soit cuit accessoirement).

Si vous ne servez pas aussitôt ("rahh t'as pas fini ton entrée ? mais mon risotto est prêt !!") réchauffez juste au moment de servir en ajoutant une louche de bouillon (parce que le temps que vous alliez au salon, le riz a encore absorbé un peu de sauce, le coquin). D'expérience, le risotto peut attendre une heure sans trop de dommage, donc pas de stress, laissez-le finir ses concombres (les concombres du chéri, pas ceux du risotto...)

Et bon appétit bien sûr !

E.

ps : C'est pas pour faire de la pub, mais je trouve que les riz à risotto Taureau Ailé sont tout pourris, moi je préfère Vivien Paille. Voilà, j'ai pas d'actions chez eux, mais je fais beaucoup de risottos :)

2011/05/07

La question du moment

Question du jour :

Y'a-t-il des crottes de nez dans le nez des avions ?

Maquillage disco turquoise

On ne pense pas souvent à se faire un maquillage disco bleu turquoise (et pour cause), pourtant, quand on est invité à une soirée disco, et qu'on a une robe bleu turquoise, ça peut servir.

 Ingrédients :

- Crème bleu turquoise Make Up Forever de chez Sephora (n°21 je crois)
- Crème Emeraude Magic Shimmer de Nivéa (ça date peut-être un peu ça...)
- Stylo regard turquoise (n°5) d'Yves Rocher
- Faux-cils Make Up Forever de chez Sephora (retouchés, il y avait des plumes au bout, mais je les ai coupées, ça faisait vraiment trop drag-queen)




Je n'ai pas pris de photos au fur et à mesure, je n'y ai pas pensé, et celle-ci a été prise à 3h du mat' (d'où les yeux rouges et le maquillage un peu flou, mais au moins on peut constater qu'il tient !)


On commence par le bleu turquoise : 

J'ai délimité la forme que je voulais avec le stylo, en partant du bord intérieur (enfin presque, un peu plus loin vers l'extérieur) en pointe d'amande vers l'extérieur, puis un bout à pointe carrée sur la tempe, en suivant la forme de la paupière mobile. Ensuite, je l'ai un peu flouté vers l'intérieur pour que la limite ne soit pas trop nette. J'ai rempli au coton-tige avec la crème bleu turquoise qui ne s'étale pas très bien au doigt, il vaut mieux donc tamponner au coton-tige. La couleur est TRES présente.


J'ai repassé sous l'œil avec le stylo turquoise pour faire le retour.


Ensuite le vert : 

Avec la crème émeraude, toujours au coton-tige, je repasse généreusement sur la crème turquoise pour faire le coin de l'oeil. Je change souvent de coton-tige parce que le bleu déteint facilement dans le vert, et le résultat doit être "fondu" à la jonction des deux couleurs, mais pas mélangé n'importe comment. Je descend jusque sous l'oeil.


Enfin, les faux-cils :

Je met un peu de mascara, pose la colle à faux-cils et j'installe les faux-cils. Je repasse du stylo turquoise sur la base noire des faux-cils pour qu'on ne la voie pas.


Un brin de laque pailletée sur les cheveux (j'en ai pris plein sur les épaules et la figure) et je suis prête à briller jusqu'au bout de la nuit !


E.

Mini mini mimi bis

En bonus : le sporran !

Gné ? me direz-vous. Le sporran est la petite pochette (généralement en cuir et/ou en fourrure) que portent les hommes sur leur kilt. Ca sert essentiellement à faire poids pour que le-dit kilt ne s'envole pas (dévoilant au monde les trésors secrets du porteur). Ca peut aussi servir à ranger ses clefs de voiture.

J'en ai fabriqué un (bidouillé serait le mot exact) afin que mon p'tit loup ait tout d'un grand. 

Avec un bout de skaï et de fausse fourrure qui perd ses poils... 

Bon faut pas regarder le résultat de trop près, j'ai fait ça vite (oui mais on peut mettre DEUX mouchoirs en papier dedans !)


Pendant la fabrication (tout cousu à la main siouplait)
une fois fini...
J'ai ensuite récupéré l'ancienne anse d'un sac, et hop, une ceinture !


Et voilà !
E.